Rechercher
  • Fabienne Roché

Le nouveau rôle d'évaluation (2023-2024-2025)

Avec la pandémie, les prix des logements se sont emballés et ce ne sera pas sans compter sur une augmentation des évaluations foncières résidentielles.

En conséquence, attendez-vous à une augmentation de vos taxes.

Les augmentations seront différentes selon les quartiers.


Source : La Presse le 13 janvier 2022

👉 https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2022-01-13/montreal/les-evaluations-foncieres-residentielles-risquent-d-augmenter-beaucoup.php


Les évaluations foncières résidentielles risquent d’« augmenter beaucoup »

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

L’ augmentation rapide de l’évaluation foncière des maisons et des condos est liée à l’emballement du marché immobilier montréalais dans les dernières années.

L’évaluation foncière des maisons et des condos de Montréal risque d’« augmenter beaucoup » dans le nouveau rôle qui sera publié cette année, conséquence de la flambée immobilière, selon la Ville de Montréal. PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD LA PRESSE

En contrepartie, les effets de la pandémie pourraient ralentir la progression de la valeur de certains grands immeubles du centre-ville de Montréal, voire la faire plafonner. C’est l’analyse de Bernard Côté, qui dirige le service de l’Évaluation foncière de la métropole. Il comparaissait jeudi devant la Commission des finances de la Ville de Montréal. M. Côté a accepté de donner aux élus municipaux un aperçu de ce à quoi ressemblera le prochain rôle d’évaluation 2023-2024-2025 de la Ville de Montréal, qui doit être déposé plus tard cette année. « C’est clair que c’est un rôle qui est – pour le résidentiel – à la hauteur de 30 % [d’augmentation]. Ça va varier d’un arrondissement à l’autre, d’une ville [liée] à l’autre, comme toujours », a indiqué le fonctionnaire municipal. Cette augmentation rapide est liée à l’emballement du marché immobilier montréalais dans les dernières années. « Mais il y a une bonne différence entre l’assiette résidentielle et l’assiette commerciale », a-t-il ajouté. « On comprend qu’il y a des industries qui ont été touchées beaucoup plus durement par la pandémie qu’on connait depuis 2020, a-t-il dit. Ne serait-ce que le voyage, l’hôtellerie ou les immeubles à bureau qui sont un peu plus vides. Il va y avoir des hausses beaucoup moins élevées, même des plafonnements de valeur dans certaines sous-catégories. » Le rôle d’évaluation est la pierre d’assise de la fiscalité municipale : c’est la valeur sur laquelle se base la Ville pour taxer ses résidants.

0 vue0 commentaire